Le pantalon de travail revient encore plus fort

pantalon travail

Le pantalon fait partie intégrante de l’uniforme que l’on appelle plus communément bleu de travail. Il est tellement courant de le voir sur les professionnels, tous corps de métier confondus, que l’on a l’impression qu’il a toujours existé. Revoyons ensemble l’évolution et les spécificités du pantalon de travail.

Les origines et évolution du pantalon de travail

La tenue de travail telle qu’on la connaît aujourd’hui puise ses origines dans la révolution industrielle. A cette époque, les métiers qui apparaissaient progressivement et le recours à de nouvelles machines soumettaient les travailleurs à de sérieux risques. Outre les salissures, les blessures étaient monnaie courante. Il fallait donc des vêtements de protection.

Les combinaisons ont été les pionnières des tenues portées en usine car elles offraient une protection intégrale. Par la suite, elle s’est adaptée aux métiers en se transformant en deux pièces, l’élément principal étant le pantalon de travail.

Ce pantalon professionnel s’est rapidement conformé à des standards en termes de couleur. Le blanc était automatiquement assimilé à l’univers médical. Un pantalon vert signifiait que le travailleur qui le porte fait partie du milieu agricole, tandis que le bleu faisait référence au bâtiment et aux différentes industries. Le denim a particulièrement été utilisé par les mineurs.

Ce qui comptait au départ, c’était d’offrir un pantalon assez robuste aux travailleurs afin de les protéger contre les salissures. Par la suite, de nouvelles techniques ont permis d’assurer une résistance contre les risques de déchirure du vêtement et contre les risques de blessures, propres à chaque métier.

Le pantalon de travail de nos jours

Actuellement, le pantalon de travail conserve toujours sa fonction principale d’équipement de protection individuelle (EPI). En parallèle, il tient compte du confort du travailleur afin que celui-ci puisse exercer ses fonctions dans des conditions agréables, boostant ainsi sa productivité.

Le pantalon de travail standard n’existe plus, les codes couleurs deviennent relativement désuets. En effet, le pantalon sait aujourd’hui s’adapter aux contraintes spécifiques à une profession donnée. Les zones renforcées, le nombre et le type de poches, le choix de la matière textile…, chaque élément est pensé soigneusement pour garantir l’ergonomie du vêtement.

Le pantalon de travail s’impose également parmi des vecteurs de communication fortement plébiscités. Sa personnalisation lui permet de véhiculer une certaine image de l’entreprise. En ce sens, le pantalon de travail peut faire partie d’un uniforme qui ne vise pas la protection proprement dite mais un objectif axé sur l’esthétisme et l’harmonie.

Comment choisir le bon pantalon de travail ?

La nature de votre métier doit obligatoirement être la base de votre choix. Même si tous les pantalons de travail sont conçus pour être porté en milieu professionnel, il existe en effet des différences qui leur permettent (ou non) de s’adapter à vos activités. La première chose à faire est d’évaluer les risques auxquels vous êtes soumis au quotidien afin que vous puissiez vous protéger en conséquence. Votre objectif principal est de limiter considérablement les risques d’accident.

Pensez ensuite à votre confort, sachant que ce pantalon, vous le porterez environ 8 heures, voire plus. Il faudra que vous soyez parfaitement à l’aise. Votre performance dépend effectivement de votre liberté de mouvement et des petits détails qui vont maximiser votre confort. Une ceinture élastiquée, des poches latérales, une fibre anti-rayures, chaque détail a toute son importance.

Le choix du tissu est également primordial. Le 100% coton a toujours été une référence pour sa grande robustesse et sa capacité à résister aux températures les plus élevées. Ajoutez à cela que le 100% coton résiste à l’abrasion. De plus, son entretien est très peu contraignant. C’est un textile fortement prisé dans les secteurs industriels. On retrouve ainsi le pantalon en coton sur les professionnels de la métallurgie, les menuisiers, les soudeurs et les différentes activités impliquant la fusion de matériau.

Le polycoton (65% polyester et 35% coton) est un textile résistant à l’abrasion, léger et durable dans le temps. A l’inverse du 100% coton, il n’est pas adapté aux métiers soumis à des risques de projections d’étincelles, métal en fusion, etc. car il a tendance à coller à la peau. Le polycoton est donc principalement indiqué pour se prémunir des risques de salissures. Voilà pourquoi il est principalement porté dans l’industrie automobile, notamment les garagistes. Le polycoton est également très présent dans l’univers de la manutention, en particulier les déménageurs et les transporteurs. Sa facilité d’entretien en fait par ailleurs une matière adaptée aux métiers du nettoyage industriel et à l’environnement médical.

Si vous réalisez des installations (plomberie, électricité, carrelage…) nécessitant d’être souvent agenouillé, il est impératif de miser sur des plaques de protection. Attention, il est important d’opter pour des plaques qui répondent aux normes de sécurité. Ces accessoires sont donc à acheter auprès de fabricants ou revendeurs spécialisés qui s’assurent de la qualité des EPI qu’ils proposent.

Certaines situations exigent la présence de surfaces rétroréfléchissantes ou fluorescentes. Le personnel qui travaille sur le tarmac, les agents de sécurité, les dépanneurs ainsi que tous ceux qui travaillent en extérieur, de nuit, doivent en effet veiller à leur visibilité. Les précautions réduisent les accidents de la route et permettent au public de distinguer le professionnel rapidement.

Vous recherchez peut-être un pantalon de travail qui est davantage esthétique pour vous constituer un uniforme chic et confortable. Dans ce cas, il n’existe pas de véritable norme à respecter. Prêtez une attention particulière à la coupe qui doit être seyante par rapport à votre morphologie. Cette coupe doit aussi être en accord avec le type de haut que vous porterez (T-shirt, veste, chemise ou polo). Choisissez aussi des couleurs en accord avec l’esprit de votre entreprise. Le noir est par exemple un grand classique qui a traversé les décennies sans prendre une ride. Le blanc est également très apprécié, notamment sur le personnel en contact constant avec la clientèle.

Vêtement pratique prisé depuis déjà de nombreux siècles, le pantalon de travail n’a eu de cesse de se réinventer. Il s’impose aujourd’hui comme une pièce élégante et originale conjuguant la protection des travailleurs tout en veillant à l’esthétisme et au bien-être.

Retrouvez plus d’informations sur le pantalon de travail avec le roi du tablier.