La maladie de Lyme est elle sexuellement transmissible ?

maladie lyme

En 19 aout 2013, Le CDC (Centers for Desease Control), l’agence fédérale des Etats Unis de Santé Publique, a publié que la Maladie de Lyme pourrait être mal diagnostiquée et pourrait être 10 fois plus répandue que les données officiellement enregistrées. Les données officielles du CDC étaient de 27.203 cas confirmés et 9104 cas probables en 2013 contre 29.513 cas confirmés et 13.230 cas probables en 2017.

De ce fait, ILADS (International Lyme and Associated Diseases Society) en conclut qu’il y aurait 300.000 cas de Lyme aux Etats Unis et que cette maladie serait plus répandue que le SIDA.

Au cours du Congrès régional de l’ouest de la Fédération Américaine de la Recherche Médicale  en 2014,  «  The journal of investigation medicine » a lancé un pavé dans la mare, en affirmant que la Maladie de Lyme était une Maladie Sexuellement Transmissible (MST) ou une Infection Sexuellement Transmissible (IST) et que ce fait ne pouvait plus être nié.

Le Dr Stricker affirmait « Il y a toujours une certaine probabilité d’être piqué par une tique dans la forêt, mais il pourrait y avoir un plus grand risque d’attraper la Maladie de Lyme dans la chambre à coucher. »

L’étude  aurait été menée par un «  groupe de chercheurs de différents pays », qui ont analysé le sperme et les sécrétions vaginales de 3 groupes de personnes. D’une part,  des couples hétérosexuels n’ayant aucun signe de la Maladie de Lyme, d’autre part des témoins étant positifs à la Maladie de Lyme et enfin des couples hétérosexuels positifs à la Maladie de Lyme et ayant des relations sexuelles normales, non protégées.

Les témoins non porteurs de la Maladie de Lyme se sont révélés, comme on pouvait le supposer « négatifs » dans l’analyse de leurs sécrétions génitales. A l’inverse, les femmes atteintes par Lyme, avaient des sécrétions vaginales « positives » à la Borreliose, alors que la moitié des hommes seulement était positive dans l’analyse de leur sperme. Un couple de ce groupe témoin a montré des souches de Borreliose identiques.

Ce fait amène les chercheurs à conclure que la Borréliose, alias Maladie de Lyme, pourrait être sexuellement transmissible.

Sans être chercheur, on pourrait se demander si le couple n’a pas été infecté par deux tiques  dans le même bois, sachant qu’une tique pond jusqu’à plus de 20.000 oeufs et que la même tique peut piquer plusieurs personnes.

Cette étude a été très abondamment médiatisée, notamment par ILADS et ses différents correspondants à l’étranger. Vous noterez que les deux auteurs de l’étude sont membres de ILADS.

Il est vrai qu’il y a une forte polémique contre ILADS et son réseau dans 22 pays, représenté en France par FFMVT, qui, sous couvert d’information et de formation, impose ses propres recommandations quant au traitement de la maladie. Le réquisitoire de pseudo-science est très lourd.

En France, le Ministère de la Santé est catégorique: « la maladie de Lyme n’est pas contagieuse » « ne se transmet pas de personne à personne » (Santé Publique France).

Donc, ne craignez rien,  Lyme n’est pas sexuellement transmissible.

***

Eau Positive produit de l’Argent Colloïdal ionique en 23ppm, fabriqué par électrolyse d’argent dans une « eau purifiée », totalement déminéralisée. Un antiseptique naturel puissant, réputé venir à bout de près de 600 virus et bactéries. Nous sommes confrontés régulièrement à cette Maladie de Lyme par nos clients en France et en Belgique, notamment. Et nos clients sont très satisfaits des résultats obtenus.

Cécile Albertat  écrit dans son livre sur sa longue lutte contre la Borreliose, qu’elle a réussi à vaincre sa Maladie de Lyme grâce à l’Argent Colloidal.

Alors pourquoi pas vous ?